top of page
  • Maëwenn Appéré

Les maladies et handicaps qui ont un impact sur la conduite

La conduite automobile requiert une attention constante et une coordination optimale, des aspects pouvant être compromis par certaines maladies ou handicap. Dans cet article, nous explorons les maladies incompatibles avec la conduite, mettant en lumière les tests médicaux essentiels pour évaluer votre aptitude à prendre le volant. Découvrez les conditions qui peuvent compromettre votre sécurité sur la route. Si votre santé peut influencer votre capacité à conduire, suivez attentivement les recommandations médicales et agissez de manière responsable pour maintenir votre sécurité et celle de tous les usagers de la route.


Les maladies et handicaps qui ont un impact sur la conduite

Comment savoir si vous êtes apte à conduire ?


Il existe différents tests médicaux pour évaluer votre capacité à conduire. 


Ces examens peuvent inclure un examen de vue, un électroencéphalogramme (EEG) pour détecter les éventuelles anomalies du cerveau, ainsi que des tests psychotechniques pour évaluer la concentration, les réflexes et la mémoire.


Ces tests peuvent inclure un examen de la vue, un test pour détecter d'éventuelles anomalies cérébrales, ainsi que des tests psychotechniques pour évaluer la concentration, les réflexes et la mémoire.


Pour effectuer ces examens, il est nécessaire de se rendre auprès d’un médecin agréé par la préfecture. Si le conducteur est jugé apte à conduire, il reçoit un certificat d’aptitude à la conduite valable pour une période déterminée.


En cas d’aptitude à la conduite, ISSEO Assurances vous propose des solutions d’assurance automobile adaptées à vos besoins spécifiques.


Quelles sont les maladies incompatibles avec la conduite?


Les troubles de la vision


Il existe de nombreux troubles de la vision qui peuvent entraîner une diminution voire une perte de l'acuité visuelle, une vision périphérique réduite ou des problèmes de perception des couleurs. La cataracte, la dégénérescence maculaire et le glaucome, peuvent affecter la vision de manière significative. C’est pourquoi il est indispensable de consulter votre ophtalmologue pour qu’il évalue votre aptitude à prendre le volant. 


Les maladies neurologiques 


Les maladies neurologiques, telles que l'épilepsie, la sclérose en plaques et la maladie de Parkinson, peuvent avoir un impact considérable sur la coordination, la concentration et les réflexes. Les personnes atteintes de ces affections peuvent présenter des épisodes soudains de perte de contrôle, ce qui les rend inaptes à conduire en toute sécurité. 


Des réglementations sont imposées aux conducteurs atteints de certaines maladies neurologiques afin de prévenir les accidents et protéger votre sécurité, ainsi que celle des autres sur la route: 

  • signaler leur condition

  • respecter des périodes d'attente après une crise avant de reprendre la conduite


Les pathologies cardiovasculaires


Les maladies cardiovasculaires, telles que l'angine de poitrine, les arythmies cardiaques et l'insuffisance cardiaque, peuvent provoquer des malaises et des pertes de connaissances. Ces symptômes rendent la conduite dangereuse. Si vous avez des antécédents de maladie cardiaque, il est impératif de suivre les recommandations de votre médecin concernant votre aptitude à conduire. Dans certains cas, une gestion efficace de la maladie et une surveillance médicale régulière peuvent permettre de continuer à conduire en toute sécurité.


La narcolepsie 


Cette maladie qui se caractérise par des épisodes de somnolences et d'endormissements soudains rend la conduite strictement interdite


La réglementation pour chaque maladie est spécifique et doit être respectée pour maintenir  la sécurité routière


Comment déclarer une personne inapte à la conduite?


Il est possible de déclarer une personne inapte à la conduite en cas de maladie, de vieillesse ou d’accident. Les procédures peuvent varier selon les cas. Un médecin peut signaler un patient auprès de la préfecture si sa maladie ou son traitement peut altérer sa capacité de conduite.


De même, un proche, comme un ami ou un membre de la famille, peut signaler un conducteur qui semble présenter des signes de maladie ou de perte de capacités de conduite. 


La police peut également signaler un conducteur dangereux sur la route.


En cas de signalement, une procédure d’examen médical est mise en place pour déterminer l’aptitude du conducteur à conduire. 


Ce que vous devez retenir des maladies incompatibles avec la conduite


Les maladies incompatibles avec la conduite peuvent mettre en péril la sécurité routière. Si vous êtes atteint d'une maladie qui pourrait affecter votre aptitude à conduire, il est essentiel de consulter régulièrement votre médecin et de suivre ses recommandations.


La sécurité de tous les usagers de la route dépend de la responsabilité individuelle de chacun. En prenant des mesures appropriées, vous contribuez à protéger votre vie et celle des autres sur la route. Soyez conscient de votre état de santé et de de son implication sur votre conduite, et agissez en conséquence pour une conduite responsable.



18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page